Le Duo Lesage nous a offert un violon itinérant et romantique à Vielle-Aure

Quand la beauté du lieu et la qualité de l’interprétation s’allient à un programme superbement équilibré…on peut dire que la perfection, si elle existe en ce monde… n’est pas si loin…
Que dire après ce concert donné en ce mardi 9 août en l’église de Vielle-Aure par le Duo Lesage ?

 
Éric et Céline nous avaient déjà charmés et éblouis lors du Festival 2015 (là, ils étaient intégrés au quintette HORA ROMANESCA à Bourisp dans un programme où dominait la musique tzigane adaptée par de Maurizi).

En duo piano-violon cette année, nous avons retrouvé, encore plus sensible, la complicité parfaite des deux artistes, un accompagnement superbement conduit et présent du piano (jeu vibrant d’Eric, et très beau son du quart de queue : merci aux pianos Weiss de Montauban), et toujours le jeu éblouissant de Céline qui jongle avec son violon et se rie de difficultés de partitions terrifiantes avec une virtuosité sans failles, jouant sur la chanterelle comme un danseur sur un fil tendu dans le vide…et nos oreilles incrédules suivent ces notes suraiguës et qui restent perlées …on n’ose plus respirer de crainte que ce fil ne se brise… mais il ne se brise pas, et fragile et robuste en même temps, il nous conduit toujours plus haut, là-haut, près des incroyables et inaccessibles étoiles…

Csardas de Vittorio Monti par le Duo Lesage


Festival des petites églises de montagne… par festival-petites-eglises-montagne

Émouvante Traviata où Violetta égrène sa nostalgie, jusqu’à la fière gitane Carmen, et entre temps passe l’altière Polonaise de Wieniawsky , Vienne et ses valses, la Hongrie et sa Csardas qui nous entrainent dans un tourbillon joyeux, puis le spleen et la méditation infinie d’un Tchaïkovski tourmenté nous bouleversent…

Émotions partagées d’un voyage conduit par un violon qui erre à travers une Europe romantique, voyage dans l’infini de nos rêves enfouis…

Un silence ému, et le public très dense a ovationné ce magnifique Duo !

Une très belle et riche soirée…

B. F-E

Auteurs des photos du diaporama : A.E.A. : Anne-Élizabeth Agrech, B.F.E : Bernadette Fantin-Epstein, H.B. : Hervé Blanchard, JR : Jacques Ricot

(le prochain concert poursuit le voyage en Europe, c’est l’Irlande, celle des vieux chants des bardes résonnant à la harpe celtique, mais aussi des compositions plus récentes, des chants traditionnels celtes, accompagnés d’instruments très variés et originaux, que va nous offrir l’Ensemble BOGHA à Bielsa en Espagne, à 20h précises à l’église. Possibilité de souper sur place)

Ce contenu a été publié dans Comptes-rendus de concerts, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire