Un voyage initiatique au pays des légendes anciennes avec Myrias en l’église de Vignec le 9 août 2018…

Raffinement, délicatesse, élégance, pureté…devant un public étonné et charmé, les jeunes musiciens de Myrias, habités et dotés de dons magiques, ont présenté un vrai spectacle  d’« Art Total » en l’église de Vignec le 9 août.



Artistes multi-instrumentistes, chanteurs, danseurs…(et ethomusicologues), ils étaient tous réunis autour de la fée Marie Flamme (chant, vièles et guitare sarrasine, psaltérion à archet, shruti box, danse) : l’elfe blonde Ela (chant, harpe bohémienne, flûte, cornemuse du centre), Nicolas Derolin (petite percussion: darbouka, tar, daf, tambourin), et Seb (Saz, ney et chœur).
Ces spécialistes de musique médiévale et Renaissance traditionnelle qui sont passés par le célèbre festival des « Médiévales » de PROVINS, ont produit un spectacle envoûtant et conduit à la perfection.
On se trouve emporté sur un nuage par des sonorités étranges venues de tous les coins d’Europe et d’Orient (serbes, italiens, espagnols, norvégiens, français, arméniens, suédois, bulgares, turcs…), qui jaillissent de ces instruments archaïques soutenant les voix fraiches et cristallines de Marie et d’Ela. Une danse noble, par Marie Flamme, évoque par moments les derviches tourneurs par son caractère lancinant et rituel.

Un bonheur pour les yeux et les oreilles, un dépaysement et une évasion hors du temps et de l’espace…

S’il y avait un moment fort à retenir, ce serait peut-être le magnifique « Ay Linda Amiga » (chant espagnol anonyme du XVIe siècle espagnol), morceau bissé à la demande du public transporté d’enthousiasme et ému à la fois, qui découvrait ces musiques à travers ce groupe jeune et inspiré.
Un grand merci à la mairie de Vignec qui a permis que ce concert se réalise.

Bernadette Fantin-Epstein
Directrice artistique du Festival

Quelques extraits du concert :

Ce contenu a été publié dans Comptes-rendus de concerts. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire