Avec le trio Franceries, des musiques du monde ont retenti en l’église de Vielle-Aure

L’avant dernier concert de la saison 2018 du Festival des petites églises de montagne nous a permis de découvrir, le 14 août, en l’église de Vielle-Aure, le jeune Trio Franceries qui a interprété des musiques du monde.

Trio Franceries à Vielle-Aure (65) interprétant des musiques du monde le 14 août pour le festival des petites églises de montagne

Trio Franceries : de gauche à droite, Chloé, Valentin et Éric Franceries

Nous connaissions bien Éric Franceries, guitariste internationalement reconnu; nous l’avions entendu avec le bandéoniste Jérémy Vannereau et aussi dans des formations plus importantes, mais avec toujours des répertoires autour de Piazzola et de la musique populaire argentine (à Grailhen, Camparan et Vignec).
Cette fois, il est arrivé accompagné de sa fille Chloé, flûtiste et de son fils Valentin à la batterie. C’est un programme dit de « Musiques du Monde » qu’ils nous ont proposé,  hors des sentiers battus, plein de surprises musicales!

Nous conduisant des Balkans à l’Irlande, aux USA et en divers lieux de la vieille Europe, ces 3 excellents musiciens nous ont fait vibrer avec des rythmes  ébouriffants ou subtils, mais jamais monotones!
Le public debout à la fin du concert, enthousiaste et ravi, leur a réservé un accueil triomphal.
Nous retiendrons particulièrement d’étonnants solos: celui, époustouflant, de la  batterie de Valentin…, puis celui qui nous a permis de découvrir des sonorités inédites de la flûte de Chloé ainsi que la rare poésie et virtuosité éblouissante de la guitare d’Eric…
La soirée s’est achevée joyeusement autour d’un pot convivial offert par la mairie de Vielle-Aure.

Bernadette Fantin-Epstein
Directrice artistique du Festival des petites églises de montagne

Retrouvez quelques extraits du concert ici :

Ce contenu a été publié dans Comptes-rendus de concerts. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire