Une AG du Festival des petites églises de montagne sans Francis Tisné

Le 12 mars 2019, La Dépêche du Midi a publié un article sur l’assemblée générale de notre association qui s’est déroulée le 2 mars à Saint-Lary Soulan.
Avec son autorisation, nous en publions le contenu.


Bernadette Fantin-Epstein, directrice artistique du Festival des petites églises de montagne, présente le programme 2019.


«Il était un des pères de cette association. Cette première assemblée générale sans l’abbé Francis Tisné, parti le 15 février dernier, a été bien sûr pleine de sa présence. Hervé Blanchard, président de l’association, lui a rendu hommage en lisant le texte écrit à plusieurs mains par les membres du bureau de l’association. Il n’a pas manqué de souligner cette petite phrase prémonitoire que Francis nous avait laissée lors du dernier enterrement qu’il a célébré en janvier à Cadeilhan-Trachère, extraite du «Petit Prince» de Saint-Exupéry : «Vous croirez que je suis mort. Mais ce n’est pas vrai». Et c’est certain que la soirée a été illuminée par ses propositions, que l’association compte bien continuer à porter. Hervé Blanchard a également souligné l’importance des membres du bureau, des 143 membres de l’association, des bénévoles ainsi que des collectivités et entreprises partenaires.

Après les rapports moral et financier, qui ont mis en avant le travail effectué en 2018, le programme de 2019 a été présenté par Bernadette Fantin-Epstein. Un programme qui, comme toujours, mêle classique et surprise. Pour débuter, le premier concert, le 16 juillet, en l’église de Gouaux, fera résonner l’orgue de la commune en duo avec la flûte. Puis, ce sera le tour de l’église de Jézeau, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco pour les chemins de Saint-Jacques, d’accueillir «Le Berger des sons», le 23 juillet. Alain Larribet, berger en vallée d’Aspe, s’est promené, aux quatre coins du monde. Il en a rapporté des instruments originaux, souvent inconnus, qu’il fera découvrir au public. Le 30 juillet, la chapelle Sainte-Marie de Saint-Lary-Soulan permettra de voir pour la première fois peut-être le serpent et le coquillage, instruments de la même famille que le tuba, accompagnés d’un violoncelle. Le mois d’août débutera avec deux trios : le 8 août, à Bourisp, le trio Hémisphères et le 13, à Vignec, le trio Magie Tzigane. Enfin, pour clôturer le festival, harpe bohémienne, vielle et cornemuse envahiront la petite église de Vielle-Aure, le 19 août.»

Source : //www.ladepeche.fr/2019/03/12/une-ag-du-festival-des-petites-eglises-sans-francis-tisne,8062566.php

Ce contenu a été publié dans Actualité de l'association, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.