Une saison réussie pour un Festival éclectique

Le Festival des Petites Eglises a été fidèle à sa réputation de qualité pour cette saison 2019 qui a réuni des artistes très divers.

Après une ouverture classique et  particulièrement réussie en l’église de Gouaux avec le duo Elodie Mahenc -Marc Fabry (flûte et orgues),

le Berger des Sons (Alain Larribet) a pris la relève et promené le public ravi de l’église de Jézeau à travers un voyage initiatique parmi les estives du monde.

Une présentation théâtralisée très vivante et pleine de fantaisie de morceaux choisis classiques ou issus de musiques de films par Max Fouga (tuba) accompagné de la violoncelliste Nathalie Ouradou (duo Tubacello) a été particulièrement appréciée en la Chapelle Sainte Marie de Saint-Lary.

Puis le tout jeune et brillant Trio Hémisphères, Théo Ould (accordéon) et Pierre-Antoine Despartures (contrebasse), conduits par la violoniste virtuose Elsa Moatti, a séduit le public de Bourisp avec un répertoire classique tantôt joyeux, tantôt nostalgique, inspiré de musiques populaires.

Un feu d’artifice qui n’en finissait pas a soulevé l’église de Vignec avec Magie tzigane : un William Garcin éblouissant au violon et très brillamment accompagné par Cyril Dupuy au cymbalum et Jeremy Vannereau à l’accordéon.

Concert suivi, pour terminer la saison 2019, du récital très original et poétique autour de la harpe bohémienne de Daniela Heiderich et de la Vielle à roue de Gilles Chabenat qui ont enchanté pour ce dernier concert un public fidèle qui nous a suivis toujours aussi nombreux et enthousiaste. »

Publié dans Comptes-rendus de concerts | Laisser un commentaire